23 février 2018

Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles - Suzanne Hayes et Loretta Nyhan

Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles est un roman épistolaire américain. Il a été écrit à quatre mains par Suzanne Hayes et Loretta Nyhan et publié aux Etats-Unis en Mai 2013. Befond rachètera les droits et publiera ce roman en Juin 2014.
Nombre de pages : 350.

Résumé :

          «États-Unis, années 1940. Glory, enceinte et déjà mère d'un petit garçon, souffre de l'absence de son mari, parti au front, de l'autre côté de l'Atlantique. À des centaines de kilomètres d'elle, Rita, femme et mère de soldat également, n'a pour compagnie que la fiancée de son fils.
Une lettre, envoyée comme une bouteille à la mer, va les réunir. Entre inconnues, on peut tout se dire. Les angoisses, l'attente des êtres aimés, mais aussi les histoires de voisinage, les secrets plus intimes et les recettes de cuisine. Les petites joies qui font que, dans les temps les plus difficiles, le bonheur trouve son chemin.»
          

Coup de ♡ - A l'ouest rien de nouveau

Ce roman de guerre a été écrit par l'auteur allemand Erich Maria Remarque. Il a été publié en 1929 en Allemagne et en France.
Nombre de pages : 200.

Résumé :

          « Quand nous partons, nous ne sommes que de vulgaires soldats, maussades ou de bonne humeur et, quand nous arrivons dans la zone où commence le front, nous sommes devenus des hommes-bêtes ? »


7 février 2018

Marche ou crève - Richard Bachman

Marche ou crève est un roman de Stephen King publié sous le pseudonyme de Richard Bachman, en 1979 dans sa version originale et en 1989 pour sa traduction française chez les éditions Albin Michel.
Nombre de pages (chez Le Livre de Poche) : 379.

Résumé :

« Garraty, un jeune adolescent natif du Maine, va concourir pour « La Longue Marche », une compétition qui compte cent participants. Cet événement est très attendu. Il sera retransmis à la télévision, suivi par des miliers de persones. Mais ce n'est pas une marche comme les autres, plutôt un jeu sans foi ni loi...
Garraty a tout intérêt à gagner. Le contraire pourrait lui coûter cher. Très cher...  »


4 février 2018

Et si on lisait plus de classiques ?

          Les classiques... Dès que l'on usait de ce terme pour un livre, je me raidissais. J'imaginais les longues descriptions qui finiraient par me faire perdre le fil de l'histoire dans des pavés aux pages jaunes. J'imaginais les pages qui craquaient, durcies par les ans. J'imaginais leur odeur de poussière et leur encre qui s'effaçait. J'imaginais les visages grimacer si je devais émettre un avis négatif sur l'un d'eux. Je me les représentais intouchables, presque inaccessibles. La jeune fille qui prenait goût à la littérature que j'étais se sentait si petite face à ces monuments de la littérature. J'allais laisser passer tant de subtilités que ça ne valait pas vraiment la peine de s'y risquer... si ? Avec du temps et des rencontres de passionnés, j'ai compris que si. En 2017, je m'y suis risquée 9 fois, en 2018 débute la bataille contre la montre.


Belle du seigneur - Albert Cohen


Belle du seigneur est un roman suisse écrit par Albert Cohen et publié en 1968 chez les éditions Gallimard dans leur collection Blanche. Ce roman a reçu le grand prix de l’Académie Française.
Nombre de pages : 845.

Résumé : (quatrième de couverture)
« Avec cet ample roman, dont le titre aurait pu être Le Livre de l’Amour, c’est une fresque de l’éternelle aventure de l’homme et de la femme qu’après un long silence nous offre l’auteur de Solal, de Mangeclous et du Livre de ma mère. »